Ajoutez une touche spéciale à votre maison ou votre entreprise avec des œuvres d'art uniques : découvrez des peintures à l'huile originales modernes et des impressions sur toile de haute qualité dans notre galerie d'art Laabs.

Les secrets de l'agaric mouche : des rituels aux porte-bonheur

Amanite mouche : des rituels chamaniques à un symbole de bonne chance 🍄 🍄

L'agaric mouche (Amanita muscaria) est un champignon mystique qui a joué un rôle important dans diverses cultures du monde pendant des siècles. Connu pour ses propriétés hallucinogènes, il a été utilisé par les chamanes dans de nombreux rituelspour communiquer avec les esprits et entrer dans des états de transe. strong> L'agaric mouche est souvent représenté dans l'art et la littérature comme un symbole de bonne chance. Cependant, comme sa consommation comporte de grands risques en raison de sa toxicité, il est nécessaire de savoir exactement comment la préparer et la consommer correctement pour éviter les dangers. Vous trouverez ci-dessous des informations sur la manière de bien préparer et les avantages potentiels du microdosage de ce champignon extraordinaire.

Il convient de noter que nous traitons uniquement des champignons vénéneux comme sujet de nos peintures à l'huile et que tout ce que nous écrivons sur les rituels est purement une curiosité. Dr. De par ses nombreux voyages à travers le monde, Magdalena Laabs s'intéresse aux croyances des différentes cultures, à leur perception du bonheur, ainsi qu'aux rituels et plantes médicinales utilisées.

Préparation et consommation de l'agaric mouche 🍄

L'agaric mouche (Amanita muscaria) est connu pour ses propriétés hallucinogènes, mais sa consommation comporte de grands risques en raison de sa toxicité. Les informations suivantes sont fournies à titre informatif uniquement et ne doivent pas être considérées comme des conseils sur la consommation de l'agaric mouche. Avant de tenter le microdosage, un professionnel approprié doit être consulté.

Il est également important de faire attention à ne pas confondre l’agaric mouche avec le bonnet mort vert, qui peut être mortellement toxique.

1. Séchage :

  • Processus de séchage : Le séchage de l'agaric mouche est l'une des premières étapes de sa préparation à la consommation. . Un séchage à environ 60-70 % aide à décomposer certains des composés toxiques présents dans le champignon, comme l'acide iboténique.
  • Conservation longue : Après séchage, les champignons doivent être conservés pendant au moins 2 mois. Pendant ce temps, les substances toxiques sont davantage décomposées, ce qui augmente la sécurité de consommation.

2. Décarboxylation :

  • Acide iboténique : Le principal composé toxique de l'agaric mouche est l'acide iboténique, qui se produit pendant le séchage. et le stockage est converti en muscimol moins toxique.
  • Processus : La décarboxylation de l'acide iboténique en muscimol peut être effectuée en séchant le champignon à une température une température d'environ 60°C peut être accélérée.

3. Microdosage :

  • Dosage sûr : Manger l'agaric mouche en très petites quantités (microdoses) peut augmenter le risque de Réduire les intoxications. Le microdosage consiste à prendre des doses subhallucinogènes qui peuvent avoir des effets bénéfiques potentiels sur la santé sans déclencher tous les effets psychoactifs.
  • Recommandations : Avant de commencer le microdosage, vous devez toujours consulter un médecin ou un spécialiste en médecine naturelle.

Avertissements et precautions

1. Toxicité :

  • Risque d'empoisonnement : L'agaric mouche est très toxique et peut être préparé ou consommé de manière inappropriée en grande quantité. peut provoquer de graves symptômes d'intoxication, notamment des nausées, des vomissements, des hallucinations et, dans les cas extrêmes, la mort.

2. Manque de normalisation :

  • Variabilité de la teneur en toxines : La teneur en toxines de l'agaric mouche peut varier en fonction de l'emplacement , la saison et d'autres facteurs varient, ce qui rend un dosage précis difficile.

3. Avis médical :

  • Conseils d'experts : Avant de décider de consommer des amanites mouches, vous devez toujours consulter un médecin ou consulter un toxicologue afin d'éviter des conséquences dangereuses pour la santé.

Résumé

Agaric mouche (Amanita muscaria) Théoriquement, après une préparation appropriée, comme un séchage à environ 60°C - 70% et stockage long, réduisant sa toxicité. Le microdosage est une méthode permettant de minimiser le risque d’empoisonnement. Cependant, en raison du risque potentiel pour la santé, une prudence particulière doit être exercée et un spécialiste approprié doit être consulté avant de consommer ce champignon.

"La dose fait le poison" - Die Dosis macht das Gift

La loi de Paracelse est : « Dosis facit venenum », qui traduit du latin signifie « la dose fait le poison ». Cela signifie qu’une substance qui peut être inoffensive, voire bénéfique en petites quantités, peut devenir toxique en quantités plus importantes. Paracelse, médecin et alchimiste de la Renaissance, a souligné que ce n'est pas la substance elle-même qui est le poison, mais sa quantité.

Comme on dit, tout est remède ou poison - la dose fait la différence. Ce principe, connu sous le nom de loi de Paracelse, stipule que toute substance peut être bénéfique ou nocive selon la quantité ingérée. Même les substances normalement considérées comme saines peuvent devenir dangereuses lorsqu’elles sont consommées en excès. Citons par exemple les vitamines, qui peuvent être toxiques en grande quantité, ou l’eau, dont une consommation excessive peut entraîner une hyponatrémie. Comprendre ce principe nous aide à aborder la nutrition et la santé avec plus de prudence, en prêtant attention au dosage correct de chaque substance consommée.

Comprendre la toxicité : pommes de terre, café et amanites mouches

Bien que l'agaric mouche soit considéré comme toxique, les pommes de terre ordinaires sont également toxiques car elles contiennent de la solanine. Sans cuisson, ils sont nocifs pour notre organisme. De même, une grande quantité de sel ou de café à forte dose est non seulement nocive mais aussi toxique. Le secret réside dans le bon dosage.

De plus, de nombreux aliments du quotidien peuvent être toxiques en grande quantité. Par exemple, le chocolat contient de la théobromine, qui peut être dangereuse en grande quantité, et les noix du Brésil sont riches en sélénium, qui est toxique en excès. Même l’eau, si essentielle à la vie, peut conduire à une condition connue sous le nom d’empoisonnement par l’eau si elle est consommée en excès. Comprendre et appliquer le principe "dosis facit venenum" nous aide en matière de nutrition et de santé. Il est important de soyez plus prudent et faites attention au bon dosage de chaque substance consommée.

Amanite mouche - Le chanceux🍄

  En savoir plus ->